Les gens qui restent mariés ou ensembles vivent quatre ans de plus que ceux qui divorcent...


Dans le "Love Lab" le laboratoire de l'amour de Seatle la vérité sur les couples heureux a été étudié scientifiquement par John M. GOTTMAM et son épouse et il est considéré comme l'experts du couple aux États-Unis.

L'intelligence émotionnelle appliquée à la vie de couple : Qu'est-ce que cela veut dire ?

Ce qui fonde la réussite d'un couple est, en fait, étonnamment simple.

Les couples heureux ne sont pas plus intelligents, plus riches ou plus psychologues que les autres. Mais dans leur vie quotidienne, ils sont parvenus à établir une dynamique qui empèche leurs pensées ou sentiments négatifs à l'égard l'un de l'autre (et elles existent chez tous les couples) de submerger leurs pensées ou sentiments positifs.

Ils forment ce que j'appelle un couple émotionnellement intelligent.


Pourquoi sauver sont couple ?

Sur une période de quarante ans, un premier mariage a 67% de chances de se terminer en divorce. Selon un rapport de l'Inde (Institut national d'études démographiques), on enregistre aujourd'hui en France 120 000 divorces par an.

La moitié de tous les divorces ont lieu au cours des sept premières années de mariages.

Selon certaines études, le taux de divorce des seconds mariages et de 10% supérieur à celui des premières unions. N'est-il pas logique, au vu de ces statistiques effarantes, de consacrer tous ses efforts à consolider sa relation de couple ?

Ce qui est le plus triste, dans une rupture, c'est qu'en général les deux partenaires ne réalisent que trop tard -après avoir signé l'acte de divorce, partagé les meubles et loué des appartements séparés- la valeur de ce à quoi ils ont renoncé en renonçant l'un à l'autre.

Trop souvent, la relation de couple est prise pour acquise au lieu d'être nourrie, respectée et choyée comme elle le mérite et comme elle l'exige.

Certains s'imaginent que divorcer ou s'étioler dans un mariage malheureux n'est pas si grave. Mais il est aujourd'hui démontré à quel point ce processus est dommageable à tous ceux qu'il implique. Grâce aux travaux de chercheurs comme Lois Verbrugge et James House de l'Université du Michigan, nous savons désormais qu'un mariage malheureux peut, en fragilisant les partenaires, augmenter les risquent de maladies d'environ 35%, et qu'il peut même écourter l'espérance de vie de quatre ans en moyenne.

Au contraire des gens divorcés ou malheureux en amour, les couples mariés et heureux en ménage vivent plus longtemps et jouissent d'une meilleure santé.

Les chercheurs peuvent désormais l'affirmer avec certitude, même s'ils ne savent pas encore exactement pourquoi. On peur supposer, tout simplement, qu'au cours d'un mariage malheureux, les partenaires sont plongés en permanence dans un état d'irritation physiologique chronique et diffuse -autrement dit, ils sont physiquement et psychologiquement stressés. Ce stress intensifie le processus normal d'usure du corps et de l'esprit, et se traduit par diverses affections physiques telles que l'hypertension artérielle ou les maladies du coeur, et par une certain nombre de désordres psychiques comme l'anxiété, la dépression, la psychose, menant parfois (même trop souvent) à des actes violents ; le suicide, l'homicide, le féminicide ou à l'abus de substances toxiques.

Il n'est pas étonnant de constater que des couples heure en ménage souffrent beaucoup moins fréquemment de maladies. Ils tendent également à prendre meilleur soin e leur santé. D'après les chercheurs, ce phénomène serait dû au fait que chaque conjoint veille à ce que l'autre consulte régulièrement un médecin, prenne ses médicaments, se nourrisse convenablement etc... Prendre soin l'un de l'autre.


Le "Love Lab" à permis aussi de découvrir que les couples heureux et en meilleure santé renforçaient leur système immunitaire. En théorie, l'affaiblissement du système immunitaire observé chez les couples malheureux augmenterait le risque de maladie infectieuse ou certains cancers. Non seulement les couples heureux en ménage échappent à cette baisse des défenses immunitaires, mais celles-ci pourraient même être galvanisées par leur bonheur. Magique !

Lorsque les chercheurs ont testés les réactions des systèmes immunitaires des cinquante couples qui ont passé un week-end dans le Love Lab, ils ont constaté une différence frappante entre ceux qui étaient très satisfaits de leur mariage et ceux qui en étaient malheureux, ou qui manifestaient une neutralité indifférente vis-à-vis de leur conjoint.

Pour ce faire, il ont effectué des prélèvent sanguin sur chaque personne afin de contrôler la réaction de certains de leurs globules blanc -la principale arme défensive du système immunitaire. Exposés au agressions microbiennes, les globules blancs des femmes et des hommes heureux en ménage se multipliaient en bien plus grand nombre que ceux des autres personnes. Ces études ont également porté sur l'efficacité d'autres défenseur du système immunitaire -les "cellules tueuses" qui , comme leur nom l'indique, détruisant certaines cellules endommagées ou dénaturées (lorsqu'elles sont infectées ou cancéreuse, par exemple), et dont ion sait qu'elle interviennent dans la limitation de la croissance des tumeurs. Encore une fois, les personnes qui se déclaraient heureuses en ménage possédaient un plus grand nombre de ces cellules tueuses que les autres. Ces travaux se porsuivent aux États Unis. La nature est bien faite pour les gens heureux ?





Lorsqu'un mariage vire à l'aigre, le mari et la femme ne sont pas les seul à en souffrir -les enfants en pâtissent également. Dans une étude récemment menée sur soixante-trois enfants d'âge préscolaire, les chercheurs ont constatés que ceux d'entre eux qui sont constamment soumis aux tensions conjugales sécrétaient en permanence un taux d'hormones de stress plus élevé que les enfants du groupe témoin. Ils ignorent quelles seront les répercussions à long terme de cette tension nerveuse sur leur santé, mais ils ont d'ores et déjà constaté les conséquences de ce stress biologique extrême sur leur comportement. Suivis jusqu'à l'âge de quinze ans, ces enfant étaient, plus que les autres, sujets à l'absentéisme scolaire, à la dépression, tout en étant rejetés par le groupe. Ils avaient d'autre par des problèmes de comportement (particulièrement l'agressivité) et d'échec scolaire.

L'une des leçons principales que l'on peut tirer de ces travaux est qu'il n'est pas souhaitable de persister dans un mariage malheureux dans le seul but de protéger les enfants d'une rupture. Ils leur est manifestement préjudiciable d'être soumis à une ambiance d'hostilité permanente entre les parents.

Un divorce "paisible" vaut mieux qu'u mariage à couteaux tirés"

Hélas, les divorces sont rarement paisibles !

L'hostilité réciproque entre les parents se prolonge généralement au-delà de la rupture.

C'es pourquoi les enfant du divorce sont souvent aussi perturbés que leurs parents, prisonniers d'une union désastreuse.


L'accompagnement thérapeutique dans la période de séparation et de divorce (période toujours compliquée à traverser) peut pour beaucoup de couples intelligents et conscients, amener un terrain d'échange et d'entente sereine, moins stressante, pour le couple et pour les enfants.

La fin d'un couple ne veut pas dire la fin d'une famille heureuse au profit des enfants qui auront bien besoin d'une attention toute particulière des deux parents pour les aider, voir les accompagner dans un parcours de santé afin qu'ils ce reconstruisent dans ce qui les appartient ; leur vie d'enfant.

Le thérapeute de couple vous accompagne.


Source et extraits : "Les couples heureux ont leurs secrets" John M. GOTTMAN

27 vues

RANDAL DO

THÉRAPEUTE DE COUPLE

4 BIS, Rue Fanouris 

13110 PORT-DE-BOUC, France

ACCÈS RAPIDE

TÉLÉCHARGER QARE

PLAN DU SITE

SUIVEZ-MOI

Facebook_UI-03-512.png
Capture d’écran 2019-08-22 à 14.30.31.pn
new-google-maps-logo-vector-download.jpg

© 2019 - 2020 par Randal Do - Thérapeute de couple.

FORMULES THÉRAPIES